Walter Artho

Walter Artho
Colina del Sol 29
E-03759 Benidoleig
Mail

Walter Artho
deutsch

Walter Artho

C’est à Rapperswil/SG que Walter Artho passe sa jeunesse dans une famille où l’on a une culture de musique classique. Mais au moment où le jeune homme exprime son intention d’en faire profession, celle-ci se montre réticente. On le destine à une carrière commerciale. Walter Artho quitte alors le nid familial avec le projet d’aller se former au Conservatoire de Bâle. Le manque de ressources financières l’oblige à accepter de petits boulots comme faire la vaisselle au Buffet de la Gare ou contrôler les billets à l’entrée des cinémas. Son sens de la musique l’amène à jouer du piano dans les bars. Et ça paie mieux. Plus tard, il trouve un engagement comme pianiste dans le célèbre «Orchestre Fred Böhler » où il interprète des extraits de concerts de piano comme la «Rhapsody in Blue » ou le « Concert de Varsovie » etc. Il apprend les pièces en écoutant des disques car ses compétences à déchiffrer la partition laissent encore à désirer.

A 23 ans, Walter Artho entreprend, grâce à une bourse, une solide formation en piano au Conservatoire de Fribourg. Sous la conduite du Professeur André Perret, il obtient après deux ans d’études le Diplôme d’enseignement. Deux ans plus tard, c’est un Premier Prix de virtuosité qui couronne son parcours de formation. Il est engagé comme professeur de piano.

En 1984, il devient organiste titulaire à l’église St-Pierre à Fribourg. Le magnifique instrument du facteur Mingot lui permet d’explorer un large éventail du répertoire organistique avec une prédilection particulière pour la musique française et postromantique. Il travaille l’orgue en autodidacte passionné. En Espagne il reçoit un diplôme d'interprétation de la « musique ibérique ancienne », sous la direction du prof. Mas i Bonet, lui-même élève du renommé professeur Kastner. Instigateur des « Concerts d’orgue de St-Pierre », il y présente ses propres récitals et invite les concertistes les plus célèbres.

Parallèlement à l’enseignement, Walter Artho sillonne l’Europe et se rend aux USA pour y donner des récitals de piano ou d’orgue et parfois les deux au cours d’un même concert.